Foire aux questions

Peut-on encore devenir coopérateur?


Oui. Chaque nouveau coopérateur, chaque nouvel investissement permet de construire plus d'infrastructures partagées, d'accélérer les rénovations et d'acceuillir de nouveaux producteurs. Conserverie, sèchoir, chambre froide et véhicules utilitaires partagés n'attendent que vous!




Qui peut devenir coopérateur?


Tout le monde. Professionnels et particuliers, enfants et adultes, habitants du village ou d'un continent lointain... La seule condition est d'être convaincu par les valeurs financières et citoyennes du projet. Jusqu'à sa majorité, le droit de vote d'un enfant est par défaut transmis à ses parents.




Est-ce qu’une société peut participer?


Oui. Une société peut prendre des parts de coopérateur via le formulaire spécifique aux entreprises.




Qui peut devenir porteur de projet?


Tout le monde peut proposer un projet, du moment qu'il soit positif, qu'il s'inscrive dans le circuit-court et qu'il respecte l'environnement.




Est-ce un projet rentable?


Oui le projet a été étudié pour être rentable. La combinaison des activités est un élément essentiel de cette rentabilité. Nous ne cherchons cependant pas à maximiser le profit, nous cherchons à maximiser notre impact positif (social et environnemental) sous contrainte de profit.
Le plan d'entreprise est disponible ici. Vous y trouverez notamment une présentation de la vision, des investissements et des prévisions financières.




Quel impact le projet aura-t-il sur la mobilité aux alentours?


Cela fait partie de notre analyse et nous sommes ouverts aux recommandations. La Ferme accueillera des projets sur petites surfaces uniquement et les débouchés seront à cette même échelle. Il y aura évidemment un peu de passage vu que c'est un projet de vie humaine, mais nous favorisons l'arrivée à vélo et à pieds. Le but est également de garder un projet local et respectueux de l'environnement.




Est-ce un projet local et respectueux de l'environnement?


Oui, l'objectif de la ferme est en effet l'accueil de projets professionnels locaux tout en respectant l'environnement. Nous voulons mettre en lien les professionnels tout en gardant une atmosphère positive et constructive. La plupart des propositions de projets que nous recevons sont issues de la région. Pour l'instant 70% de coopérateurs sont également des personnes de la région.
Pour pouvoir s'installer sur Ma Ferme, les producteurs indépendants devront s'inscrire dans une démarche de circuit-court et être ouvert à des synergies entre producteurs.
Les activités de la coopérative Ma Ferme, principalement le maraîchage, respecteront le cahier des charges de l'alimentation biologique.




Quid des producteurs locaux existants?


Nous voulons proposer aux acteurs locaux (professionnels et citoyens) de participer dans la même dynamique et les invitons si cela n'est pas encore fait à en discuter librement. Nos coordonnées sont également accessibles sur le site web et nous prévoyons d'organiser des sessions en ligne.
De cette proposition partent déjà plusieurs initiatives positives de collaborations, conseils et création de nouveaux projets. Ne réinventons pas la roue. Rassemblons-nous pour la faire tourner ensemble.




Comment fonctionne le Tax Shelter? La réduction d’impôt n’est-elle pas de 45%?


Le Tax Shelter est une réduction d’impôt octroyée aux investisseurs dans une petite entreprise débutante. C’est une réduction d’impôt, elle ne prend donc effet que dans la mesure où son bénéficiaire doit payer de l’impôt. Dans le cas présent, la réduction d’impôt peut être égale à 45% du montant investi. Mais un plafond légal est fixé: seuls 250.000 EUR investis dans la société peuvent bénéficier de cette réduction d’impôt. Vu que la coopérative pourrait émettre jusqu’à 2.500.000 EUR de parts, cela signifierait que seul 10% des investissements sont éligibles. Par soucis d’équité et de faisabilité administrative, la coopérative répartira cette réduction d’impôt à chaque investisseur ayant investi un minimum de 5.000 EUR, à raison de 10% de son investissement. Un investisseur qui investit 5.000 EUR dans la coopérative recevra donc 225 EUR de réduction d’impôt sur ses revenus de l’année 2021. Le seuil de 10% est un minimum. Dans tous les cas, la coopérative s’assurera que la totalité du tax shelter soit distribué de façon équitable à tous les investisseurs de minimum 5.000 EUR. Tous les détails du tax shelter se trouvent ici.




Existe-t-il déjà des fermes de ce type?


Les modèles les plus aboutis sont les Herenboeren aux Pays-Bas (fermes coopératives soutenues chaque fois par 200 familles) et les GAEC en France (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun, fortement encouragé par le ministère de l’agriculture). La volonté de Ma Ferme est d’unir la force d’une coopérative dont témoignent les Herenboeren, à la force d’un groupement de producteurs rencontrée dans les GAEC. La disponibilité et la documentation de toutes ces initiatives nous ont été d’une grande valeur (encore merci!).





WIL JE DIT PROJECT TOT LEVEN KOMEN?

Statuts à la constitution de société coopérative.
le 1er février 2021.

Vision, description des activités et plan financier.
Version 4 - 25 janvier 2021.

Note d'information aux investisseurs

telle que déposée à la FSMA.

168.jpg